Créer une base de données dans MongoDB

Lors de l'apprentissage d'une nouvelle technologie, parfois les choses les plus difficiles sont les étapes les plus simples à suivre pour démarrer. Ce sont les étapes que « tout le monde connaît » mais qui ne sont pas souvent abordées.


Option 1 : utilisation de l’interface en ligne de commande (ILC)

Comme la plupart des systèmes logiciels complexes, MongoDB peut être contrôlé avec ce que l'on appelle une interface en ligne de commande, souvent appelée ILC (CLI ou Command-Line Interface en anglais).

En entrant des commandes dans ILC, vous indiquez à MongoDB comment fonctionner, obtenez des informations sur le fonctionnement du cluster MongoDB et effectuez des actions fondamentales comme celle que nous allons aborder aujourd'hui : créer une base de données.

MongoDB dispose également d'une interface utilisateur graphique (GUI), une interface graphique appelée Compass, qui peut être utilisée pour effectuer la plupart des tâches de commande faites en ligne. Nous aborderons la création d'une base de données à l'aide de Compass dans une autre section.

Ainsi, si vous souhaitez créer une base de données à l'aide d'une interface en ligne de commande, la première tâche consiste à accéder au cluster MongoDB que vous utilisez via le shell MongoDB. Un shell est un programme qui vous permet d'entrer des commandes dans un système logiciel.

Utilisation de l’ILC (Interface en Ligne de Commande) avec MongoDB Atlas

Si vous utilisez MongoDB Atlas, voici les étapes pour obtenir un shell :

  • Assurez-vous que votre client dispose du chiffrage TLS (Transport Layer Security) et figure sur la liste blanche.
  • Assurez-vous que vous disposez d'un compte utilisateur et d'un mot de passe sur le cluster MongoDB que vous souhaitez utiliser.
  • Assurez-vous que le shell MongoDB est installé sur votre ordinateur.
  • Accédez à l'invite de commande de votre système.
  • Exécutez la commande mongopour démarrer le shell et connectez-vous au cluster MongoDB Atlas.

Pour en savoir plus, connectez-vous à Atlas via Mongo Shell

Utilisation de l’ILC (Interface en ligne de commande) avec un cluster MongoDB cloud

Si vous exécutez un cluster autogéré MongoDB :

  • Assurez-vous que le cluster cloud MongoDB soit installé et en cours d'exécution sur votre ordinateur ou sur l'ordinateur auquel vous allez vous connecter.
  • Assurez-vous que vous disposez d'un compte utilisateur et d’un mot de passe sur le cluster MongoDB que vous souhaitez utiliser.
  • Assurez-vous que le shell MongoDB soit installé sur votre ordinateur.
  • Accédez à l'invite de commande de votre système.
  • Exécutez la commande mongoet connectez-vous au cluster MongoDB cloud.

Pour en savoir plus, consultez Utilisation de MongoDB Shell, Edition Community

Création d'une base de données MongoDB avec l’ILC (le shell MongoDB)

Une fois que vous avez accès à un cluster via le shell MongoDB, vous pouvez voir toutes les bases de données d'un cluster auxquelles vous avez accès à l'aide de la commande « show » :

> show dbs
admin 0.000GB
local  0.000GB

Notez que admin </strong>et local sont des bases de données qui font partie de chaque cluster MongoDB.

À partir de là, il n'y a que deux choses importantes à retenir.

La première, c’est qu'il n'y a pas de commande « create » dans le shell MongoDB.

Pour créer une base de données, utilisez la commande use</strong>. Si la base de données n’existe pas, le cluster MongoDB la créera.

En d'autres termes, une base de données est créée lorsque vous essayez de l'utiliser avec la commande « use ».

Mais disons que vous avez entré la commande suivante pour créer une nouvelle base de données :

use myshinynewdb

C’est tout ce que vous avez à faire. La base de données est créée. Mais cela nous amène à la deuxième chose importante à savoir. Même si la base de données existe, si vous entrez la commandeshow dbs</strong>, elle ressemblera à ceci :

> show dbs
admin 0.000GB
local  0.000GB

Attendez une seconde ! Où est passé myshinynewdb </strong>?

La deuxième chose importante à retenir, c’est que la base de données n'est pas entièrement créée tant que vous n'y mettez pas quelque chose.

Pour ajouter un document à votre base de données, utilisez la commande db.<collection>.insert.</strong>

> db.user.insert({name: "Ada Lovelace", age: 205})
WriteResult({ "nInserted" : 1 })

Quelques notes. L'« utilisateur </strong>» dans la commande fait référence à la collection dans laquelle le document a été inséré. Les collections dans MongoDB sont comme des tables dans une base de données SQL, mais ce sont des groupes de documents plutôt que des groupes d'enregistrements.

Les collections sont créées comme des bases de données, en y faisant référence dans une commande.

WriteResult({ "nInserted" : 1 })</strong> indique que le document a été ajouté à la collection.

À présent, si vous exécutez la commande show dbs, vous verrez votre base de données.

> show dbs
admin 0.000GB
myshinynewdb 0.000GB
local  0.000GB

Il y a encore une chose à voir.

Comment la commande insert </strong>a-t-elle su mettre les données dans myshinynewdb ?

Il s'avère que lorsque vous avez entré la commande use</strong>, myshinynewdb est devenue la base de données actuelle sur laquelle les commandes fonctionnent.

Pour savoir quelle base de données est la base de données actuelle, entrez la commande db </strong>:

> db
myshinynewdb

La commande db</strong> affiche le nom de la base de données actuelle. Pour basculer vers une autre base de données, saisissez la commande use et spécifiez la base de données.

Option 2 : utilisation de l'interface graphique (GUI), MongoDB Compass

Certains utilisateurs préfèrent travailler avec une interface graphique pour créer et mettre à jour leurs données et leurs collections. L'interface graphique MongoDB, Compass, offre des fonctionnalités supplémentaires telles que la visualisation des données et le profilage des performances, ainsi qu'un accès aux données, bases de données et collections avec les opérations CRUD (créer, lire, mettre à jour, supprimer).

Pour en savoir plus, consultez MongoDB Compass: le moyen le plus simple pour gérer et explorer vos données

Utilisation de Compass avec MongoDB Atlas

Si vous utilisez MongoDB Atlas, voici les étapes à suivre pour accéder à Compass :

  • Assurez-vous que votre client dispose du chiffrage TLS et figure sur la liste blanche.
  • Vérifiez que vous disposez d'un compte utilisateur et d'un mot de passe sur le cluster MongoDB que vous souhaitez utiliser.
  • Assurez-vous que MongoDB Compass soit installé sur votre ordinateur. Si ce n’est pas le cas, téléchargez et installez Compass pour votre système d'exploitation.
  • Cliquez sur l'icône MongoDB Compass pour le lancer.

Utilisation de Compass avec un cluster MongoDB cloud

Si vous utilisez MongoDB cloud :

  • Assurez-vous que le cluster MongoDB cloud soit installé et en cours d'exécution sur votre ordinateur ou sur l'ordinateur auquel vous allez vous connecter.
  • Assurez-vous que vous disposez d'un compte utilisateur et d’un mot de passe sur le cluster MongoDB que vous souhaitez utiliser.
  • Assurez-vous que MongoDB Compass soit installé sur votre ordinateur. Sinon, téléchargez et installez Compass pour votre système d'exploitation.
  • Cliquez sur l'icône MongoDB Compass pour le lancer.

Créer une base de données MongoDB avec Compass

Dans MongoDB, vous trouverez un bouton « create database » lorsque vous êtes sur l’onglet « Databases ».

Dans MongoDB Compass, vous créez une base de données et ajoutez sa première collection en même temps :

  • Cliquez sur « Create Database » pour ouvrir la boîte de dialogue
  • Entrez le nom de la base de données et sa première collection
  • Cliquez sur « Create Database »

En savoir plus ici.

L'étape suivante consiste à insérer un ou plusieurs documents dans votre base de données.

Cliquez sur le nom de votre base de données pour voir la collection que vous avez créée, puis cliquez sur le nom de la collection pour voir l’onglet Documents :

Cliquez sur le bouton Add Data pour insérer un ou plusieurs documents dans votre collection.

Vous pouvez ajouter des documents JSON un par un, ou ajouter plusieurs documents dans un tableau en plaçant les documents JSON séparés par des virgules entre crochets, comme indiqué dans cet exemple :

[
{ "_id" : 8752, "title" : "Divine Comedy", "author" : "Dante", "copies" : 1 },
{ "_id" : 7000, "title" : "The Odyssey", "author" : "Homer", "copies" : 10 },
{ "_id" : 7020, "title" : "Iliad", "author" : "Homer", "copies" : 10 },
{ "_id" : 8645, "title" : "Eclogues", "author" : "Dante", "copies" : 2 },
{ "_id" : 8751, "title" : "The Banquet", "author" : "Dante", "copies" : 2 }
]

Cliquez sur Insert pour ajouter les documents à votre collection.

En savoir plus sur MongoDB

Suivre ces étapes simples vous montre comment créer une base de données, une collection et insérer des documents.

Vous disposez désormais d'une base de données, d'une collection et de documents avec lesquels travailler. Vous pouvez en apprendre davantage en rejoignant la communauté MongoDB avec des forums, des webinaires et des cours gratuits fournis par MongoDB University.

Créer une base de données gratuitement

Créez une base de données MongoDB dans le cloud gratuitement avec MongoDB Atlas. Aucune carte de crédit requise.