Comparaison de Firebase vs MongoDB

Firebase et MongoDB ont pour objectif de proposer des plateformes de bases de données modernes robustes, exploitables et évolutives pour les développeurs d'applications. Alors que les solutions en mode SaaS ont envahi notre secteur à la suite de la montée en puissance du cloud, les attentes des développeurs augmentent. Dans tous les secteurs, une nouvelle génération de consommateurs exige des interfaces hautement exploitables, considérablement simplifiées, utilisables en libre-service et en ligne – et les développeurs en font de même. C’est une période passionnante dans l’histoire des bases de données, et du développement de logiciel en général. Cela ouvre de nouvelles perspectives de productivité et de traitement des données pour les développeurs.

Avant de parler des différences entre Firebase et MongoDB, commençons par les similitudes entre les deux systèmes. Les deux solutions sont des bases de données post-relationnelles avec des modèles et des schémas de données orientés documents similaires à JSON. Elles sont toutes deux conçues pour faciliter le développement d'applications et l'évolutivité horizontale. Firebase et MongoDB permettent aux développeurs de démarrer rapidement et d'itérer sur leurs structures de données au fur et à mesure de leur création. Les deux solutions séparent les données en « collections » pour une répartition facile sur des clusters de bases de données évolutifs.

Firebase comprend deux bases de données : Real-Time Database et Cloud Firestore, chacunes optimisées pour le développement d'applications différentes.

Real-Time Database est en réalité davantage un système de publish-subscribe (pubsub) conçu pour une absorption et un traitement rapides des données, tandis que Cloud Firestore est conçu pour le stockage et la récupération de données à long terme. Cloud Firestore fournit une interface de programmation pour récupérer des données basées sur des « références », avec une syntaxe de requête de type SQL conçue pour le traitement asynchrone.


Exemple Python:

ref = db.reference('aliens')

snapshot = ref.order_by_child('number_of_eyes').equal_to(3).get()

aliens = [{key: value} for key, value in snapshot.items()]

MongoDB est une base de données orientée documents plus robuste connue pour ses hautes performances et sa meilleure sécurité, et présente plusieurs avantages par rapport à Firebase. Par exemple, MongoDB peut être exploité avec un logiciel classique ou en mode SaaS (à l'aide de MongoDB Atlas ou MongoDB Cloud), tandis que Firebase est purement un service de base de données cloud.

Le Langage de Requête MongoDB (ou LRM) est conçu dès le départ pour effectuer des requêtes avancées et des mises à jour sur les structures de documents de type JSON au cœur de ces deux bases de données. LRM utilise la même syntaxe JSON que les documents et API MongoDB, et permet d'assembler facilement des requêtes extrêmement puissantes et complexes manuellement ou à l’aide d’un programme.


Exemple Python:

aliens = db[‘aliens’].find({‘number_of_eyes’: 3, ‘number_of_toes’: {‘$gt’: 10}})

Firebase et MongoDB sont toutes les deux des bases de données modernes post-relationnelles qui offrent une flexibilité et une rapidité de mise en marche. MongoDB est parfaitement adapté pour les cas d’utilisation du Big Data et les applications à haut rendement alors que Firebase est plus populaire pour des applications plus légères.


Une note sur le “NoSQL”

Alors que MongoDB a émergé lors de l’engouement pour les bases de données dites « NoSQL », MongoDB et Firebase sont des solutions plus semblables à leurs prédécesseurs relationnels qu’à la plupart des solutions NoSQL à usage unique. MongoDB, par exemple, prend en charge les transactions ACID, la validation de schémas et même les jointures de collections croisées, et est destiné à gérer des charges de travail similaires à celles qui étaient traditionnellement du domaine des bases de données relationnelles comme Oracle ou MySQL. Le tout en apportant une flexibilité d'architecture et de structure qui caractérise les solutions NoSQL.


Firebase vs MongoDB Atlas

Il ne serait pas juste de comparer Google Firebase et MongoDB sans parler de MongoDB Atlas, la base de données phare de MongoDB fonctionnant sur le cloud. En effet, si Firebase est une base de données, c’est également une plateforme de développement d'applications conçue en particulier pour les développeurs d'applications mobiles, qui comprend l'hébergement, l'authentification, l'exécution des données et l'analyse. MongoDB Atlas permet à MongoDB d’accéder au monde des bases de données cloud avec des opérations automatisées, d'hébergement, de sauvegarde, d'exécution et bien plus encore.

Firebase est spécialement conçu pour le développement d'applications mobiles, et l'ensemble de son interface utilisateur et de son flux d'intégration est construit autour de ce type d’utilisation. En conséquence, Firebase possède plus de fonctionnalités pour le développement d’applications mobiles (comme l'association d'une instance Firebase avec une application mobile et la surveillance de l'utilisation des applications dans la même console), alors que MongoDB Atlas est conçu pour le développement de données à usage général, et possède donc beaucoup plus de boutons et de commandes pour peaufiner les performances, les intégrations avec des outils d’informatique décisionnelle tiers et des fonctionnalités avancées pour les installations de données volumineuses comme Atlas Data Lake.

Avec l'acquisition de Realm en 2019 et des investissements continus sur la plateforme Atlas, MongoDB est en voie d’égaler (ou dépasser) les fonctionnalités de développement mobile de Firebase, tout en offrant de nombreux autres outils pour utiliser les données en dehors de l'espace de développement d'applications.


Comparaison des performances de Firebase et de MongoDB

Firebase et MongoDB sont tous deux conçus pour fonctionner correctement à grande échelle, mais étant donné la configurabilité de MongoDB et le niveau de rendement d'Atlas, il est logique de dire que MongoDB arrive en tête en termes de performances pures. De nombreux sites tiers concluent régulièrement que MongoDB surpasse Firebase, bien que cela dépende bien sûr de vos problématiques d’espace et de votre mode d’utilisation.

Il est assez logique de voir MongoDB plus performant : il est conçu pour gérer le même type de traitement de transactions en ligne que les entrepôts relationnels de données, avec des applications en temps réel et des pipelines de données à évolution rapide.


Quelle est la meilleure solution pour le développement d'applications ?

MongoDB et Firebase sont des outils fantastiques pour le développement d'applications mobiles. Si vous recherchez un back-end complet en tant que service (BEaaS) et faire le moins d'effort possible, Firebase est idéal. Mais MongoDB (et en particulier MongoDB Atlas) vous offre la plateforme la plus puissante et flexible pour le développement d'applications, avec la possibilité de prendre en charge à la fois des charges de travail transactionnelles et de stockage dans le même système.


Quand utiliser Firebase vs MongoDB ?

En règle générale, si vous créez un petit projet ou une application mobile dédiée et qu’être lié à un fournisseur cloud n’est pas un problème, Firebase est alors un excellent point de départ. Si vous recherchez une solution de données plus générale, des performances à grande échelle et des requêtes avancées, MongoDB saura répondre au mieux à vos besoins. Et si vous êtes entre les deux, découvrez MongoDB Atlas!

Démarrer avec MongoDB Atlas

Essayez gratuitement la base de données cloud MongoDB. Aucune carte de crédit requise.